Le Colonel Pierre Langlais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Colonel Pierre Langlais

Message  TONKINOIS le Dim 4 Sep - 23:08



Pierre Langlais (2 décembre 1909 - 17 juillet 1986)

Indicatif radio : Gars Pierre

Il part en Indochine pour un premier séjour en octobre 1945 avec le grade de Chef de Bataillon au sein de la 9è DIC.
Promu Lieutenant Colonel en janvier 1949.
Volontaire pour un deuxième séjour en Indochine en juillet 1949 où il se battra en Centre Annam et au Nord Laos.
Rentré en France, il se dirige vers les Parachutistes et commande la 1ère Demie Brigade de Commandos Parachutistes.
Volontaire pour un troisième séjour en Indochine en juin 1953.

C'est donc tardivement, vers 1952 que ce vieux colonial se fait breveter para.
C'est avec la Bataille de Dien Bien Phu que l'on va le découvrir, il va en devenir l'un des principaux acteurs, si ce n'est le "Patron des Opérations" avec BIGEARD comme adjoint.

Officier d'un courage et d'une détermination admirables, il ne voit que par ses Paras, têtu (breton oblige) et doué d'un mauvais caractère, il sera en réalité le Patron du Camps dans les pires moments.

Promu Colonel le 15 mars 1954, de Castries lui donne ses épaulettes de Colonel, vu qu'elles sont rouges, de Castries est spahi , LANGLAIS les teint en noir à l'encre de Chine.
LANGLAIS croit ferme en la victoire, le 1er Mai il expédie une dernière demande à HANOÏ qu'il termine avec une insolense plus que justifiée : "Malgré vous, nous gagnerons cette Bataille ! "

Il est fait prisonnier le 7 mai comme toute la garnison du camp.

Il commande une Brigade aéroportée en Algérie de 1955 à 1959.
il termine sa carrière en 1968 avec le grade de Général de Division après un séjour comme Cdt en Chef au Sénégal.

Source : Paras de tous horizons

_________________
Pour ceux qu'une mort glorieuse a couché, sans linceul autre que l'oubli, dans la terre froide : c'eût été manquer à la piété
Pour d'autres qui ont survécu..c'eût été manquer à la reconnaissance
(Georges KIMPFLIN)

"L'incertitude marque notre époque...L'ordre militaire est attaqué dans sa racine...
Si donc ceux qui manient la force française venaient à se décourager,
il n'y aurait pas seulement péril pour la patrie mais bien rupture de l'harmonie générale."
Le fil de l'épée - Charles de Gaulle
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bien faire et laisser dire
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Période : 1ère G.M ; Mai 1940 (3ème DLM); Indochine;Algérie
avatar
TONKINOIS

Messages : 1385
Date d'inscription : 17/07/2011
Age : 102
Localisation : Tantôt ici, tantôt là! Jamais au même endroit

http://www.mofo-fdc.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum